J’ai testé : le vinyl sur des boîtes déjeuner

Par défaut

J’inaugure aujourd’hui une nouvelle rubrique, le « J’ai testé » : parce que je me suis moi-même beaucoup appuyée sur l’expérience d’autres créatives à mes débuts, j’ai envie de partager avec vous mes essais, réussis ou… moins réussis, voire franchement ratés :D. J’essayerai de m’y tenir une fois par mois 🙂

Le thème du jour : le vinyl sur les boîtes déjeuner !

Pour les vacances, avec ce virus qui traîne, j’avais envie de plutôt miser sur des pique-niques le midi ; en plus ça permet de manger plus équilibré au global (précieux quand on a un loulou diabétique !) et c’est plus économique. Bref, ça avait a priori tout pour plaire ! (en tout cas en été quand il fait beau et chaud :D)

Au départ, je souhaitais plutôt acheter des boîtes de la marque Bento, bien connue un peu partout, et en plus maintenant leur modèle « basique » est fait en France. Seulement, quand j’ai vu le prix des boîtes (x4 pour que chacun en ait une), je me suis dit que p’tet je pourrais tester le concept avant d’en commander. On a donc acheté 4 boîtes du même style à Ikea. Alors évidemment la qualité n’est pas la même mais ça me permettait de faire le test !

Par contre, pour faciliter la logistique des pique-niques, j’ai décidé de les personnaliser : à chacun sa boîte ! Tout le monde a choisi son dessin et hop, ma Caméo, du vinyl, et c’était parti ! Voilà le résultat :

Mes impressions :

  • la découpe : pas de difficulté particulière sur la découpe et l’échenillage, j’ai utilisé les réglages de base du logiciel Silhouette pour le vinyl. Attention à ne pas mettre trop profondeur à la lame si vous ajustez vous-même le réglage, pour ne pas découper le papier support qui se trouve sous le vinyl (sinon bonjour la galère pour la suite :D)
  • l’application : quand il y a des petits morceaux à appliquer, j’utilise un film transfert et normalement ça se passe bien. Là j’ai eu des difficultés à transférer le vinyl blanc et résultat certains petits éléments se sont rapidement décollés (une étoile s’est abîmée sur la boîte Loup, j’ai perdu le C du Croquer la Vie sur ma boîte etc…). A l’inverse les oiseaux rouges sur la boîte Paris qui sont aussi tout petits ont bien résisté. Donc mon conseil : si au moment du transfert, certains éléments ont du mal à coller : laissez tomber les petits détails !
  • la tenue dans le temps : évidemment je n’ai pas passé les couvercles au lave-vaisselle :D, je les ai toujours lavés à la main, sans gratter. Ceci dit, comme la construction de la boîte fait que le couvercle n’est pas en contact avec les aliments, il n’est pas sale. Ces boîtes ont été utilisées quasiment tous les jours pendant 3 semaines, et les transferts ont bien résisté !

Verdict sur les boîtes : Franchement je les ai trouvées très pratiques ! Elles ne sont pas toujours faciles à bien fermer et je ne sais pas si elles vont résister longtemps, mais ça m’a permis de valider le concept et je vais investir dans les Monbento :). En ce qui concerne la personnalisation, initialement, c’était surtout pour identifier la boîte de mon loulou diabétique : comme ça, j’étais sure qu’il aurait la bonne quantité de glucides, l’air de rien :). Et au final, on a tous trouvé ça top ! Comme ça chacun pouvait avoir son pique-nique un peu personnalisé (pas de fromage pour celui-ci, pas d’abricot pour celui-là etc :D), et pas besoin d’ouvrir toutes les boîtes pour savoir quel déj est à qui.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s